Meilleurs microscopes : Guide & Comparatif 2022

Explorer de nouvelles expériences est l’un des grands plaisirs de toute personne un tant soit peu concernée. Cependant, nos précieux yeux ne sont pas illimités et il y a des choses qu’ils ne sont pas capables de voir. Les microscopes sont vos meilleurs alliés pour explorer au-delà de ce qui est apparemment visible.

Dérivé des concepts « micro » (petit) et « scope » (observer), le microscope vous donne la possibilité d’observer à des niveaux de proximité inimaginables. Ceci est rendu possible par son fort grossissement et ses différents filtres. Explorer ce qui est le plus proche de vous n’a jamais été aussi excitant. Oserez-vous ?

Cependant, il n’est pas facile d’en choisir un car il existe de nombreux modèles différents, qui se différencient en fonction de vos besoins et de vos préférences. Ainsi, vous pouvez trouver différentes tailles et puissances, ils peuvent avoir un design varié ou un prix plus ou moins bas. C’est pourquoi sur guidemicroscope.fr, nous vous aidons à choisir parmi les meilleurs microscopes sur le marché en tenant compte des situations de chacun.

Top des microscopes les plus vendus en 2022

Les différentes marques de microscopes

Microscopes Omax

Il s’agit d’une marque leader dans le secteur de l’optique, avec des décennies de présence sur le marché. Ses produits se caractérisent par le fait qu’ils sont développés sur la base d’une technologie révolutionnaire dans ce domaine. Leur catalogue est spécialisé dans les équipements pour l’astronomie, les activités sportives et comprend également une ligne de microscopes pour les laboratoires.

Microscopes Omegon

Il s’agit d’une marque leader dans le secteur de l’optique, avec des décennies de présence sur le marché. Ses produits se caractérisent par le fait qu’ils sont développés sur la base d’une technologie révolutionnaire dans ce domaine. Leur catalogue est spécialisé dans les équipements pour l’astronomie, les activités sportives et comprend également une ligne de microscopes pour les laboratoires.

Microscopes National Geographic

Les microscopes de National Geographic offrent un large éventail de possibilités pour étudier avec précision les caractéristiques des corps qui ne sont pas visibles par l’œil humain. Ils bénéficient du soutien d’entreprises réputées dans le monde entier pour la qualité de leurs produits.

Microscopes Bresser

Cette marque produit actuellement des microscopes sous les noms de Bresser et National Geographic, étant principalement connue pour sa ligne Junior, destinée aux étudiants et aux jeunes amateurs, mais propose également des modèles pour les laboratoires, cherchant toujours à surpasser les attentes et à fournir la plus haute qualité.

Microscopes Buki

Depuis 50 ans, la marque Buki se consacre à la production d’équipements optiques pour les ados et enfants, d’excellente qualité et à des prix très raisonnables. Leurs conceptions sont le fruit d’un travail d’ingénierie avec les dernières technologies. Leur catalogue comprend des microscopes, des télescopes, des jumelles, des équipements de chasse et de sports de plein air.

Microscopes AmScope

La marque AmScope se défini par leurs microscopes composés qui peuvent être utilisés dans divers domaines tels que la biologie pour étudier les plantes et les insectes, la métallurgie, la minéralogie et bien d’autres encore. Leurs microscopes sont puissants, ce qui signifie un fort grossissement pour voir plus de détails, ils sont également utilisés principalement dans le domaine clinique et de laboratoire pour analyser le sang et les pathologies.

Microscopes Olympus

Il s’agit d’une marque d’excellence dans le domaine des microscopes, qui offre des produits permettant une meilleure résolution et un meilleur contraste des échantillons, avec une grande variété d’applications analytiques, des plus basiques aux plus avancées. Elle propose également des mesures précises et des accessoires technologiques qui cherchent toujours à apporter des solutions flexibles aux résultats des études réalisées, ainsi qu’une large gamme de produits pour toutes les fonctions.

Microscopes Leica

Ils offrent leurs produits de type optique qui remplissent toutes les tâches que vous mettez devant eux, étant caractéristique leur qualité d’image, manipulation ergonomique, résultats rapides et rentabilité, ayant une performance systématique avec leur logiciel et matériel qui améliorent l’efficacité du microscope, donnant les résultats d’une plus haute résolution par rapport à l’image obtenue.

Microscopes Zeiss

Leurs microscopes sont directement orientés vers le domaine médical, ils sont donc idéaux pour les études du sang et d’autres composants, garantissant la qualité et le contrôle des échantillons. Ils offrent également une variété selon le type, comme le balayage laser, le balayage électronique, la stéréo, le zoom, entre autres, qui se distinguent par la haute technologie qu’ils offrent.

En plus de toutes ces marques, vous pouvez également être intéressé par des accessoires tels que les oculaires de télescope ou les adaptateurs de télescope.

Les différents types de microscopes

Il existe différentes variations du concept de base du microscope optique, ce qui donne lieu à différents types de microscopes :

  • Microscope composé : Le microscope composé est le type élémentaire de microscope optique. Le terme composé indique que deux lentilles ou plus sont utilisées pour obtenir l’image agrandie. Cette désignation est utilisée par opposition au microscope simple, qui désigne les microscopes fonctionnant avec une seule lentille et sont communément appelés loupes.
  • Microscope monoculaire : Le microscope monoculaire est un microscope qui ne possède qu’un seul oculaire et permet donc d’observer l’échantillon avec un seul œil. En raison de la simplicité de ce type de microscope, il est généralement utilisé par les étudiants ou les amateurs de microscopie. Ce type de microscope n’est pas pratique lorsque les échantillons doivent être analysés pendant des heures, c’est pourquoi les microscopes binoculaires sont normalement utilisés dans les environnements professionnels.
  • Microscope binoculaire : le microscope binoculaire comprend deux oculaires afin de pouvoir utiliser les deux yeux pour examiner un échantillon. Dans les microscopes binoculaires, l’image provenant de l’objectif est divisée en deux par un prisme optique.
  • Microscope trinoculaire : ce type de microscope possède les deux oculaires nécessaires pour observer l’échantillon avec les deux yeux et comprend également un oculaire supplémentaire où l’on peut fixer une caméra pour capturer des images des observations.
  • Microscope numérique : le microscope numérique comprend une caméra à la place de l’oculaire, ce qui permet de capturer numériquement l’image de l’échantillon. L’image numérique peut être affichée en temps réel sur un écran ou transmise à un ordinateur via une connexion USB.
  • Microscope USB : Le microscope USB est un type très simple de microscope numérique qui est devenu populaire ces dernières années en raison de son faible coût. Les grossissements réalisables avec ce type de microscope sont faibles par rapport aux autres microscopes, mais ils restent un outil très utile pour l’observation des objets de la vie quotidienne.
  • Microscope inversé : dans le microscope inversé, la position de la source de lumière et de l’objectif est opposée à celle du microscope conventionnel. L’échantillon est éclairé par le haut et l’objectif se trouve sous la scène. Le principal avantage du microscope inversé est qu’il permet d’observer les éléments situés au fond d’un récipient. Il est utilisé pour observer des cellules et des tissus vivants qui sont maintenus constamment hydratés à l’intérieur du récipient.
  • Stéréomicroscope : Un stéréomicroscope est un type de microscope binoculaire car il est équipé de deux oculaires. Cependant, contrairement au microscope binoculaire classique où l’on voit exactement la même image dans les deux oculaires, dans le microscope stéréo, l’image dans chaque oculaire est différente. La combinaison des deux images provenant des deux oculaires produit l’effet de visualiser une image tridimensionnelle. Pour obtenir cet effet, le stéréomicroscope utilise généralement deux objectifs, un pour chaque oculaire.

Notre coup de coeur

Bresser Microscope Biolux NV 20x-1280x

Ce modèle se caractérise par son système d’éclairage intégré, qui permet d’éclairer les objets de manière uniforme. Il dispose également d’une plage de grossissement de 20X à 1280X, ce qui vous permet d’observer les moindres détails.

Promo : - 5% !
Bresser Microscope Biolux NV 20x-1280x
  • Microscope pour étudiants de haute qualité avec un système de zoom par lentilles Barlow et un oculaire pour PC.
  • Zone de grossissement: 20x-1280x.
  • Oculaire pour PC inclus (1280x720 pixels) pour le transfert d´images.
  • Large gamme d'accessoires disponibles pouvant être immédiatement utilisée avec le microscope.
  • Livraison: microscope en métal, 2 oculaires: x5, x16, 3 objectifs: x4, x1, x40, une lentille Barlow avec 2x de grossissement, 5 préparations permanentes, 5 lamelles vides,...

Il est conçu pour les étudiants ou ceux qui débutent dans l’observation, car il comprend un pack de démarrage avec des échantillons et est facile à utiliser. De cette manière, il génère des images de haute qualité et de grande netteté.

Les différentes parties d’un microscope

Il est important de connaître les différentes parties qui composent le microscope afin d’en tirer le meilleur parti. La combinaison de tous ces éléments vous permettra d’obtenir des résultats appropriés, en fonction du type d’activité que vous souhaitez réaliser. Les composants sont énumérés ci-dessous :

Parties d’un microscope mécanique

Base ou support
C’est elle qui assure la stabilité et l’équilibre, avec un poids adéquat, ainsi que le logement de la source d’éclairage et le support de la colonne ou du bras, généralement en forme de Y ou rectangulaire.

Platine
C’est le support horizontal sur lequel est placé l’objet à observer, il a un trou circulaire au centre par lequel passe le faisceau lumineux, il est généralement de forme carrée et permet de visualiser l’objet de manière concrète car il est stable et on peut le déplacer pour visualiser ce dont on a besoin.

Bras
Il s’agit d’une pièce en forme de C qui est attachée à la base avec une charnière qui permet son inclinaison selon vos besoins, ce qui à son tour ce réglage permet l’augmentation ou la diminution de la collecte de lumière, il maintient également le tube au sommet.

Pinces
Au nombre de deux et situés sur la scène, ils ont pour fonction de maintenir l’objet à observer sur deux côtés, lui donnant ainsi le confort et la stabilité nécessaires à une observation précise.

Vis micrométrique
Permet un réglage fin presque imperceptible qui génère le glissement du tube ou de la scène pour obtenir une plus grande clarté d’observation, qui dispose également d’un tambour pour mesurer l’épaisseur.

Vis macrométrique
Le mouvement de cette vis permet de lever et d’abaisser verticalement le tube du microscope. Ces mouvements de la vis sont plus longs que ceux de la vis micrométrique, ce qui permet un réglage rapide de l’observation.

Revolver
Il est fixé au tube et permet l’échange des objectifs uniquement en le faisant tourner, étant une demi-sphère qui a une série d’anneaux où les objectifs sont vissés, en tournant les objectifs sont observés à travers le tube et cela fonctionne pour changer le foyer de vue.

Tube
C’est celui qui supporte la partie optique de l’appareil, étant un cylindre creux qui a un diaphragme qui évite les réflexions et à l’intérieur il est noir. C’est là que toutes les observations peuvent être effectuées, car tous les autres composants sont fonctionnels.

Parties d’un microscope optique

Mise au point de la lumière
C’est lui qui génère le faisceau de lumière qui éclaire l’échantillon, étant d’abord dirigé vers un miroir qui le réfléchit ensuite vers l’objet, sa position changera en fonction du type d’éclairage qu’il offre, transmis ou réfléchi.

Condenseur
C’est la partie chargée de concentrer tous les rayons lumineux provenant du projecteur, en les contenant dans différentes lentilles, pour transmettre la lumière de manière parallèle ou convergente, ce qui permet de la projeter sur l’échantillon,

Diaphragme
Celle-ci est chargée de réguler la quantité de lumière incidente sur l’échantillon, ce qui fait varier le contraste d’observation de l’objet étudié, en fonction du type d’échantillon. Il est généralement situé sous la scène.

Objectif
Les objectifs sont un ensemble de lentilles qui sont proches de l’échantillon, ayant une courte distance d’observation, produisant le premier stade de grossissement, étant montés sur le revolver permettant le choix du grossissement requis.

Oculaire
Cette partie du mécanisme fournit le deuxième stade de grossissement de l’image qui a été agrandie par l’objectif, à travers lequel l’utilisateur peut observer l’échantillon.

Prisme optique
Il est responsable de la correction de la direction de la lumière, ce qui est essentiel dans les microscopes binoculaires où le prisme divise le faisceau de lumière provenant de l’objectif afin qu’il soit dirigé vers les deux oculaires.

Guide d’achat de microscopes

Il est important de savoir quels sont les aspects à prendre en compte lors du choix de notre microscope, afin qu’il puisse nous fournir la meilleure qualité possible pour le type de travail dont nous avons besoin, nous vous présentons donc quelques aspects :

Le grossissement

C’est l’un des points les plus importants et il définit le type d’échantillons que vous pourrez observer, ainsi que les détails que vous pourrez observer, étant spécifiés par l’objectif et l’oculaire. Il est également idéal d’avoir un microscope avec un nez tournant qui vous permet de changer l’objectif. Ils ont un grossissement maximal de 1500x, il n’existe donc pas de grossissements supérieurs à cela et la vérité est qu’un grossissement excessif n’est souvent pas nécessaire car de nombreux échantillons peuvent être parfaitement observés avec un faible grossissement.

Le type de lumière

Le type de lumière qui est projeté sur l’échantillon est également un point important à prendre en compte et le type de lumière dont nous avons besoin dépendra des échantillons que nous devons collecter.

Quels types de lumière existe-t-il pour les microscopes ?

  • Fluorescent : C’est la plus idéale pour ces appareils car elle éclaire avec une grande clarté, n’affecte pas les échantillons, car elle ne dégage presque pas de chaleur par rapport aux autres, sa lumière est blanche et elle est utilisée dans les stéréomicroscopes.
  • LED : C’est le type d’éclairage le plus récent utilisé, il est très bon car il ne dégage pas de chaleur et économise beaucoup d’énergie, et il peut fonctionner avec une batterie.
  • Tungstène : Il s’agit d’un type de lumière basique à perception jaune, souvent déconseillé car il peut rapidement dessécher les échantillons étudiés, en raison de la chaleur qu’il produit.
  • Halogène : Ce type, avec la LED, est le meilleur à utiliser car il offre une grande clarté, étant idéal dans les microscopes de haute qualité, c’est une lumière blanche et brillante qui permet de tout voir parfaitement.

Qualité optique

La qualité dépend beaucoup du type de grossissement que vous obtenez et de l’échantillon à observer, ainsi que de l’objectif et de l’oculaire. L’important est de choisir un miscroscope avec des objectifs achromatiques au minimum, car ils corrigent les aberrations optiques et vous permettent de mieux voir. Cependant, pour des utilisations plus professionnelles, il est conseillé d’obtenir un miscroscope avec des objectifs plats, car ils offrent une vue presque parfaite de l’échantillon, mais si vous voulez quelque chose entre les deux, il est préférable d’utiliser un objectif semi-plat qui offre une qualité optique supérieure à celle de l’objectif achromatique.

Les matériaux

Sa structure physique, c’est-à-dire la durabilité du microscope, peut être en plastique dur, surtout s’il est destiné à un usage scolaire ou amateur, car il n’est pas constant comme dans les laboratoires, mais s’il est destiné à un usage professionnel, il est en métal et cette partie est appelée le boîtier de toute la structure, de même que les lentilles qui produisent le grossissement sont toujours en verre finement poli.

Accessoires

Nous pouvons également ajouter des accessoires à notre microscope pour améliorer la qualité et optimiser nos résultats, ainsi nous pouvons avoir des accessoires d’éclairage pour clarifier l’échantillon si celui qui apporte n’est pas suffisant, des adaptateurs d’appareil photo numérique pour numériser nos résultats, placer différents condensateurs, des miroirs réfléchissants, et bien plus encore. En outre, les pièces optiques peuvent être remplacées pour l’adapter à nos besoins.

Ce que vous pouvez faire avec votre microscope

Au-delà de la curiosité de regarder les choses sous grossissement et de les voir en détail, le microscope a de nombreuses autres utilisations qui peuvent vous être utiles. Voici quelques-unes des plus intéressantes pour un usage domestique, bien qu’il en existe beaucoup d’autres pour toutes sortes de professionnels.

  • Enseignement des sciences et de la biologie : c’est une façon amusante d’enseigner la théorie aux enfants et aux jeunes, ils peuvent voir par eux-mêmes à quoi ressemblent les choses lorsqu’ils les voient en détail. Cela augmentera leur intérêt pour ces domaines et les rendra plus curieux et intéressés par l’apprentissage.
  • Réaliser des expériences : Vous pensez probablement à des expériences scientifiques compliquées comme la découverte d’un remède pour une maladie, mais il y a beaucoup d’autres tests que vous pouvez faire comme voir la réaction entre différents composants ou observer comment se comporte un certain type d’acarien ou de micro-organisme vivant.
  • Fabrication ou réparation de pièces électroniques : Les composants d’objets aussi courants qu’un téléphone portable sont souvent très petits. La puce, par exemple, est difficile à manipuler à l’œil nu. Par conséquent, les microscopes à zoom nous aident à réparer ou à assembler toutes sortes de petits composants d’équipements électroniques.
  • Étude de la nature : il existe des microscopes que vous pouvez emporter partout et observer en détail des êtres vivants ou des composants de la terre elle-même. Cela peut être très intéressant pour les biologistes, les photographes qui veulent immortaliser des choses très spécifiques ou pour la simple curiosité humaine.
  • Analyse de l’anatomie : Il est également intéressant d’étudier ou d’observer les différents tissus ou composants d’un animal, même ceux qui peuvent être plus proches de l’homme comme les porcs. Cela nous permet d’avoir une connaissance plus approfondie et plus empirique de notre structure anatomique et de celle de différents animaux.

Vous avez besoin d’un microscope si…

Tout d’abord, vous avez besoin d’un microscope si vous êtes une personne curieuse. Le microscope vous permettra d’enquêter et d’étudier toutes sortes d’objets vivants ou de micro-organismes qui augmenteront votre connaissance du monde. Bien sûr, pour ceux qui aiment les sciences et veulent développer leurs études dans ce domaine ou sont déjà des professionnels qui recherchent la meilleure qualité pour leurs recherches à la maison ou dans leur propre laboratoire où ils peuvent effectuer leurs travaux.

C’est également très nécessaire pour les enfants, car la science peut être très ennuyeuse si on ne leur propose que d’apprendre la théorie. Un bon microscope les aidera à s’intéresser à la connaissance et à l’apprentissage sans que cela représente un effort pour eux. Ils peuvent le garder dans leur chambre et créer des moments amusants en cherchant des objets ou des petites expériences à faire ensemble. En outre, ils pourront réaliser des travaux beaucoup plus élaborés pour l’école avec leurs propres images.

Conception de microscopes optiques

En fonction du niveau de précision dont vous avez besoin, du fait que vous l’utilisez de manière continue ou sporadique, ainsi que de l’argent que vous souhaitez investir dans le microscope, vous pouvez choisir entre deux grands types d’appareils :

  • Microscopes composés de forte puissance : ce sont les plus recommandés, car ils offrent une bien meilleure qualité et leurs modèles ont des grossissements bien plus élevés. Cependant, ils sont plus chers que les appareils de faible puissance, mais à long terme, cela en vaut la peine si vous les utilisez beaucoup et si vous voulez des images nettes de très petites choses.
  • Stéréomicroscopes de faible puissance : le niveau de grossissement de ces types de microscopes est plus faible, mais ils sont parfaits si vous souhaitez simplement examiner de gros objets tels que du tissu ou réparer une pièce de téléphone portable. Ils sont moins chers et peuvent être les meilleurs lorsque vous souhaitez initier vos enfants à ce type d’objets.

Caractéristiques d’un microscope

Chaque modèle offre un certain nombre d’avantages que vous pouvez obtenir avec votre microscope. Examinons les quatre fonctions principales que vous pouvez réaliser en fonction du type de dispositif optique dont vous avez besoin :

  • Grossissement des objets : c’est la fonctionnalité principale et la plus basique, c’est ce que tout microscope devrait avoir. Si vous avez seulement besoin de grossir des objets que vous ne pouvez pas voir à l’œil nu, mais qui ne sont pas imperceptibles, alors n’importe quel microscope remplira la fonction souhaitée.
  • Observation de substances microscopiques : tous les appareils ne permettent pas d’observer de très petites substances, il faudra donc chercher ceux de plus grande puissance qui peuvent avoir un grossissement d’au moins 1000x.
  • Archivage d’images : pour effectuer des travaux scolaires ou universitaires, pour présenter des projets ou des photographies, ou simplement pour disposer de vos propres archives d’images, cette option doit être recherchée spécifiquement, car tous les appareils ne la permettent pas.
  • Lecture en direct : il s’agit de la fonction la plus spécifique de toutes et elle vous permet principalement de montrer à d’autres personnes ce que vous voyez ou analysez à travers le microscope. C’est la meilleure option pour les enseignants pour montrer comment fonctionne un microscope ou pour démontrer la théorie d’une manière plus pratique.

Microscope monoculaire ou binoculaire

Si vous décidez d’acheter les microscopes les plus puissants ou composés, vous en trouverez deux types : le monoculaire et le binoculaire. La principale différence est que le premier n’aura qu’un seul oculaire et le second deux. Mais ce sera aussi le prix, car le monoculaire sera moins cher, mais aura aussi une qualité un peu moindre. En outre, la plupart des utilisateurs se sentent plus à l’aise pour regarder avec les deux yeux, car c’est plus naturel. Cependant, ce n’est pas le cas pour les enfants.

La plupart des jumelles ont un niveau de grossissement beaucoup plus élevé, dépassant même 1000x. Par conséquent, il est fortement recommandé à ceux qui recherchent un microscope de qualité et de professionnalisme supérieurs. Cependant, les monoculaires ont des designs différents et nous pouvons également trouver des niveaux de grossissement élevés, qui seront suffisants pour une utilisation normale.

Bien que moins répandu, il existe aussi des microscopes trinoculaires, c’est à dire, des microscopes équipés de 3 oculaires. Avec plusieurs oculaires, il est possible d’étudier le même échantillon sous différents angles, alors qu’un seul oculaire peut être encombrant. Les microscopes à oculaires multiples sont donc considérés comme professionnels, tandis que ceux à oculaire unique sont considérés comme simples, ordinaires et, dans certains cas, destinés aux amateurs.

Accessoires pour microscopes

Il est intéressant d’inclure dans nos achats ces microscopes qui peuvent apporter de la variété, surtout lorsqu’il s’agit de nos enfants. Vous trouverez ci-dessous quelques accessoires utiles :

  • Coverslips : il s’agit de deux pièces de matériau transparent où l’on peut placer la substance à étudier, pour éviter qu’elle ne se détériore dans l’environnement. Largement utilisé pour les échantillons chimiques de toutes sortes, comme la prolifération d’un micro-organisme.
  • Pipette : Dans ce cas, il s’agit d’un tube par lequel nous allons déplacer un échantillon liquide sur notre plateau ou toute autre surface pour réaliser toutes sortes d’expériences ou d’analyses. Il est largement utilisé pour produire des mélanges de différents composants.
  • Pince à épiler : pour ramasser d’autres types d’objets à observer dans notre microscope, nous aurons besoin de pinces à épiler. Sachez que toute altération en le touchant avec les mains peut faire que ce que nous observons n’est pas la réalité de l’objet lui-même.
  • Éleveur : C’est l’accessoire le plus intéressant pour les expériences. C’est un récipient dans lequel nous pouvons placer toutes sortes de substances, pour les étudier plus tard. Elle se fait très souvent par la prolifération de bactéries.
  • Livres et diapositives : Si vous cherchez un microscope pour un enfant, il serait très intéressant d’acquérir des diapositives qu’il pourra observer, conçues précisément pour les petits. Si vos enfants sont plus âgés et n’ont pas besoin de cette aide, il est peut-être préférable d’acheter un livre où ils peuvent être guidés pour faire des expériences ou des observations qu’ils peuvent trouver amusantes et éducatives.
  • Support pour téléphone portable : Enfin, nous pouvons avoir besoin du téléphone portable pour archiver ou visualiser l’échantillon directement sur notre téléphone. L’avoir à côté de nous est très important dans ces cas-là, et pour le rendre plus confortable, un support sera une bonne option.

Foire aux questions

Pour être sûr d’acheter un appareil de qualité, il y a quelques autres points sur lesquels vous devez être clair. C’est pourquoi, dans ce guide d’achat, nous allons examiner certaines des questions les plus fréquemment posées par les acheteurs, afin de vous aider à choisir le microscope qui vous convient.

Quelles différences entre les microscopes numériques et les stéréomicroscopes ?

Nous avons parlé des différents types de microscopes disponibles sur le marché. Toutefois, la principale distinction qui est souvent faite est celle entre les microscopes numériques et les stéréomicroscopes. D’une part, les microscopes numériques sont équipés d’une caméra numérique au lieu d’un oculaire pour capturer l’image.

En revanche, les stéréomicroscopes permettent d’observer l’échantillon en trois dimensions. Ils sont équipés de deux oculaires et l’image de l’échantillon qui atteint chaque oculaire est différente, de sorte que lorsqu’ils sont combinés, l’effet 3D est obtenu. Le grossissement obtenu est inférieur à celui d’un microscope optique classique.

Ai-je besoin d’une commande de réglage de la dioptrie avec mon microscope ?

Il n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé afin de pouvoir s’adapter à tout utilisateur, car il vous permettra d’ajuster les différences de vision que peuvent avoir votre œil droit et votre œil gauche.

Qu’est-ce qu’un microscope composé ?

Ce sont les types de microscopes les plus puissants, avec des qualités de vision et des niveaux de grossissement supérieurs à ceux des microscopes de faible puissance. Ils peuvent être monoculaires ou binoculaires, selon qu’ils peuvent être vus d’un seul ou des deux yeux.

Quel est le meilleur microscope pour les enfants ?

Un microscope de faible puissance peut être préférable pour les enfants s’ils sont encore très jeunes et que nous voulons seulement leur apprendre à l’utiliser et à observer différents objets. Ou un microscope monoculaire, s’ils ont 10 ans ou plus et que nous voulons qu’ils prolongent leurs études, car ceux-ci sont généralement plus confortables pour eux au début.

Quelles sont les marques de microscopes les plus recommandées ?

Il existe de nombreuses marques intéressantes, mais les plus remarquables pour leur haute qualité sont Nikon, Leica, Zeizz ou Olympus.

Que peut-on voir avec un microscope ?

Avec un microscope, vous pouvez voir sous grossissement n’importe quel objet minuscule tel que :

  • Les cellules.
  • Micro-organismes.
  • Parties d’organismes multicellulaires.
  • Des gouttes de sang.
  • Eau stagnante.
  • Parties de légumes et de fruits.
  • Parties minuscules du monde animal et des insectes, etc.

Comment faire la mise au point d’un microscope ?

La mise au point de notre microscope est ce qui va nous permettre de réaliser l’étude de manière claire et cela se fait en ajustant son mécanisme mécanique. Placez le porte-objet sur la platine et réglez-le, puis tournez la vis macrométrique de réglage grossier pour commencer la mise au point. Une fois que vous pouvez voir l’objet, tournez la vis micrométrique de réglage fin qui, au fur et à mesure, commencera à régler la qualité de la mise au point, qui sera prête dès que vous pourrez voir les moindres détails de l’échantillon étudié. Ensuite, vous pouvez régler d’autres facteurs tels que l’éclairage ou le contraste.

Pourquoi offrir un microscope en cadeau ?

Noël, les anniversaires ou les fêtes de famille. Il y a des moments où l’on a envie d’offrir un cadeau original, utile, intéressant, qui contribue à éveiller l’imagination. Dans tous ces cas, le microscope est une bonne option, car il ne fait pas de distinction entre les âges, il sera donc utile aussi bien aux grands-parents qu’aux jeunes enfants.

Il est conseillé de choisir un microscope numérique, car il est facile à utiliser et est connecté à l’ordinateur. De plus, ils ont un bon grossissement, qui n’a rien à envier à des modèles plus avancés. Le niveau de grossissement, dans ce cas, sera l’un des critères les plus pertinents avant de choisir un modèle ou un autre.

Qu’est-ce qu’un microscope et quels sont ses avantages ?

Les microscopes sont des appareils qui grossissent l’image par le biais de lentilles ou de manière numérique. Ils permettent d’observer de près des objets, vivants ou morts, et d’étudier leurs caractéristiques physiques. Depuis leur invention, ils sont devenus un outil essentiel pour tout scientifique.

Ils sont composés de plusieurs lentilles de différents calibres qui permettent différents niveaux d’approche de l’échantillon. Dans le cas des microscopes optiques, l’approche se fait par la réfraction de la lumière traversant les lentilles, tandis que les microscopes numériques effectuent un zoom électronique.

Bien que le fonctionnement de base soit le même, les microscopes d’aujourd’hui présentent de nombreuses caractéristiques que les pionniers ne pouvaient même pas imaginer. Mais la vérité est que les microscopes font partie du quotidien de nombreux laboratoires professionnels et amateurs dans le monde entier.

Avantages

  • Permet d’observer des objets qui ne peuvent être vus à l’œil nu.
  • Permet d’étudier en détail des micro-organismes ou des micro-objets.
  • C’est un excellent outil d’étude scientifique
  • Ils sont polyvalents et peuvent être utilisés dans une variété de sciences.

Inconvénients

  • Ce sont des instruments délicats
  • Ceux de meilleure qualité sont assez chers
  • Nécessitent des soins particuliers

Comment fonctionne un microscope ?

La technologie des microscopes a beaucoup évolué par rapport à sa création, donc selon le type que vous utilisez, il peut fonctionner de différentes manières, mais nous allons vous montrer comment ils fonctionnent en termes généraux : ils fonctionnent avec deux lentilles qui augmentent la taille des objets et leur permettent d’être visibles par l’œil humain, projettent l’image directement sur la rétine, fonctionnent par réfraction comme les télescopes.

Son fonctionnement est basé sur la collecte de la lumière d’une petite zone d’un échantillon mince, qui éclaire le spécimen à étudier, ayant une courte distance focale et un objectif sphérique, qui dans sa deuxième lentille grossit afin que vous puissiez voir les détails. Le point de focalisation peut également varier entre optique et électronique, car ce dernier fonctionne avec une caméra ou un scanner pour une meilleure qualité de pigment et, dans certains cas, utilise un moniteur pour transférer ou afficher l’image.

Qui a inventé le microscope ?

Avant l’invention du microscope, l’utilisation de lentilles grossissantes, connues aujourd’hui sous le nom de loupes, était déjà très répandue. Les propriétés de ces lentilles ont été étudiées en détail par Roger Bacon au 13e siècle.

Ce n’est qu’à la fin du XVIe siècle que Zacharias Janssen, un lunetier néerlandais, a produit le premier microscope composé. Ce premier microscope était constitué de deux lentilles montées sur un tube (d’où le nom de microscope composé) et permettait de grossir une image jusqu’à 9 fois. Cela représentait une amélioration significative par rapport aux grossissements obtenus avec des loupes, également appelées microscopes simples.

À la même époque, Galileo Galilei a également fabriqué un microscope combinant une lentille convexe et une lentille concave. C’est pourquoi les historiens se demandent encore aujourd’hui qui est le véritable inventeur du microscope.

Il est clair, cependant, que c’est Giovanni Faber qui, en 1625, a utilisé pour la première fois le terme de microscope pour désigner cette nouvelle invention.

Au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle, les premiers ouvrages scientifiques documentant les observations réalisées à l’aide du microscope ont commencé à apparaître. Le premier de ces ouvrages s’intitule Micrographia, écrit par Robert Hooke et publié en 1665. Il contient des illustrations de plantes et d’insectes observés au microscope.

Une autre grande figure de cette période est Antonie van Leeuwenhoek, considéré comme le père de la microbiologie. Ce marchand et scientifique néerlandais a amélioré la qualité des microscopes existants en fabriquant de meilleures lentilles. Cela lui a permis de découvrir des bactéries et des globules rouges dans le sang.

La technologie des microscopes a évolué et s’est améliorée au cours des 18e et 19e siècles, pour aboutir au type de microscope que nous utilisons aujourd’hui. L’un des plus importants fabricants de microscopes du 19e siècle était Carl Zeiss. Les innovations de son entreprise ont permis de moderniser le microscope en intégrant les théories de l’optique développées par le physicien Ernst Abbe.

Les progrès scientifiques du 20e siècle ont conduit au développement de nouvelles techniques de microscopie, donnant lieu à de nouveaux types de microscopes, notamment le microscope électronique.

Utilisation d’un microscope

L’utilisation d’un microscope n’est pas compliquée, mais si c’est votre première fois, vous aurez peut-être besoin de quelques conseils pour que cela soit moins pénible. C’est pourquoi nous avons mis au point des étapes simples à suivre pour que vous puissiez vous familiariser avec le système et commencer à essayer votre nouvel appareil.

Branchez ou fixez la source d’alimentation
La première chose à faire pour mettre votre microscope en service est de fixer l’alimentation électrique appropriée, en fonction du modèle que vous avez choisi. En général, il est branché sur une prise murale ou fonctionne sur piles. Dans les deux cas, vous devrez vous assurer que les lumières s’allument lorsque vous appuyez sur l’interrupteur d’alimentation.

Régler l’éclairage
Une fois que nous nous sommes assurés que les lumières sont correctement allumées, nous devons vérifier que toutes les ampoules sont en place et nous pouvons régler l’éclairage. Cela dépendra de chaque modèle, dans de nombreux cas nous avons de la lumière à la fois sur le dessus, qui s’allume lorsque nous allumons le microscope, et sur la platine, qui fonctionnera au moyen d’un levier que nous pouvons régler en fonction de ce dont nous avons besoin à tout moment.

Sélectionner l’agrandissement
Dans cette étape, il existe plusieurs options en fonction du type de microscope dont nous disposons. Il se peut que nous devions modifier le grossissement avec l’objectif, que nous devions simplement faire tourner l’objectif pour placer l’un ou l’autre au centre, ou que nous devions changer le type de lentille. Le deuxième type est le plus courant, dans ce cas il est conseillé de commencer par le grossissement le plus faible et d’augmenter au fur et à mesure que l’on a besoin de grossir l’objet à analyser.

Placez l’objet sur la platine
Ensuite, il suffit de placer ce que vous voulez voir sur la scène et de l’ajuster si nécessaire. Assurez-vous qu’il se trouve au centre et que vous pouvez le soulever au niveau dont vous avez besoin pour vous rapprocher de la cible. En fonction du modèle, nous pouvons placer des modèles plus ou moins grands, ou même des conteneurs avec nos expériences.

Régler la mise au point
Une fois l’objet en place, nous pouvons regarder à travers la lentille, qui peut être monoculaire ou binoculaire. Avant d’étudier ou de regarder plus en détail, nous devrons régler la mise au point pour qu’elle soit nette à l’aide des vis, généralement situées des deux côtés du microscope. Il n’y a pas de méthode spécifique, mais vous devez expérimenter jusqu’à ce que vous obteniez une bonne vue, vous pouvez déplacer l’objet s’il n’est pas centré, ajuster la lumière ou la mise au point.

Profitez de vos images et archivez-les
Tous les types de microscopes ne vous permettent pas de sauvegarder vos images, mais aujourd’hui la plupart d’entre eux ont cette option. Vous pouvez le faire en le connectant simplement à votre téléphone portable ou à votre ordinateur, mais aussi à une caméra ou à un projecteur pour le montrer à vos élèves, par exemple. Il est très intéressant, non seulement de pouvoir voir les images plus tard, mais aussi de réaliser des œuvres ou des expositions de vos expériences.

Nettoyage et entretien d’un télescope

Le nettoyage et l’entretien du télescope sont très importants si vous voulez avoir des lentilles en bon état pour l’observation. Voici quelques conseils de nettoyage simples, pour que votre télescope soit toujours prêt à l’emploi. Commencez par enlever toute la poussière et la saleté de l’optique, ce que vous pouvez faire avec un bouton souffleur ou une brosse, en prenant soin de ne pas rayer la surface.

Préparez une solution de nettoyage composée de 90% d’eau distillée et de 10% d’alcool isopropylique. Humidifiez un chiffon en microfibres avec un peu de solution et essuyez la lentille de haut en bas ou d’un côté à l’autre. N’effectuez jamais de mouvements circulaires et n’appliquez pas de pression, car vous risqueriez de rayer la lentille. Ensuite, procédez au séchage avec un chiffon sec, en effectuant le même type de mouvements. Si vous remarquez des taches, vous pouvez vous aider d’un coton-tige. Si vous disposez d’un souffleur, nous vous recommandons de terminer le processus de nettoyage en l’essuyant à nouveau pour éliminer les résidus qui pourraient subsister.

Astuces et conseils pour l’entretien de votre microscope

Pour que votre investissement dans un microscope dure longtemps, il faut l’entretenir correctement. Nous allons vous donner quelques conseils de nettoyage pour que vous puissiez profiter de votre microscope le plus longtemps possible.

  • Utilisez des gants : Dans de nombreuses occasions, nous aurons mis des substances qui contiennent des bactéries ou d’autres types de micro-organismes, il est donc important de se protéger pour désinfecter la zone le mieux possible.
  • Poussière : vous devez souvent veiller à enlever la poussière de la surface afin qu’elle reste toujours propre. Vous pouvez utiliser un chiffon ou une brosse douce, même si cette dernière n’est pas utilisée à cet effet.
  • Nettoyez avec des produits adaptés : pour nettoyer la lentille, vous pouvez utiliser des solutions de nettoyage compatibles, lisez toujours les instructions du fabricant. La surface de la scène ou du support doit être bien désinfectée, à l’aide d’eau de Javel et d’un chiffon humide.
  • N’exercez pas de pression : surtout lorsqu’il s’agit de l’entretien des lentilles, vous ne devez pas appuyer trop fort et essuyer la surface doucement. Sinon, il pourrait se rayer et affecter la visibilité de votre objet. N’utilisez donc pas non plus de chiffons rugueux.
  • Sécher soigneusement : il est très important de sécher complètement la surface de l’ensemble du microscope avant de le réutiliser, car l’humidité est un environnement parfait pour le développement des bactéries et des acariens.

Glossaire

Si le jargon associé à l’achat d’un microscope vous laisse perplexe, consultez notre liste de termes importants relatifs aux microscopes.

Bras : c’est la partie du microscope qui relie l’oculaire à la base. Certains bras peuvent s’articuler, ce qui vous permet de déplacer l’oculaire.

Base : La base est la partie du microscope qui soutient le reste de l’appareil. Elle assure la stabilité du microscope.

Binoculaire : Un microscope binoculaire est un microscope composé avec deux oculaires. Parce qu’il est composé, il est différent d’un microscope stéréo. Les images du microscope binoculaire se présentent à travers l’oculaire sous la forme d’une vue plane et bidimensionnelle.

Mise au point grossière : vous utiliserez cette molette sur le côté du microscope pour effectuer la mise au point initiale.

Microscope composé : Ce type de microscope est également connu sous le nom de microscope à haute puissance. Certains sont équipés de deux oculaires, d’autres d’un seul. Notamment, un appareil composé avec deux oculaires est appelé binoculaire plutôt que stéréo.

Microscope numérique : Ce type d’appareil se connecte à un ordinateur ou à une tablette pour montrer les objets sur un écran d’affichage.

Double puissance : Ce terme fait référence à un microscope qui peut utiliser deux niveaux de grossissement différents, comme 100X et 60X.

Oculaire : Il s’agit de la partie du microscope à travers laquelle vous regardez pour voir un objet. Certains oculaires comprennent un composant de grossissement qui est utilisé en conjonction avec le grossissement de l’objectif.

Mise au point fine : La molette de mise au point fine est un type de mise au point plus précis dans un microscope que la molette de mise au point grossière. Vous utiliserez cette molette après la molette de mise au point grossière pour effectuer la mise au point.

Microscope à haute puissance : Également connu sous le nom de microscope « composé », le microscope à haute puissance possède le plus grand niveau de grossissement disponible dans un microscope. Il est surtout utilisé pour observer des objets impossibles à voir à l’œil nu, comme les bactéries.

Objectif : l’objectif du microscope concentre la lumière de l’objet dans l’oculaire. On l’appelle souvent lentille d’objectif.

Microscope à faible puissance : Un microscope de faible puissance a un faible niveau de grossissement et est utilisé principalement pour observer des objets tels que des pièces de monnaie. La plupart des microscopes de faible puissance sont des stéréomicroscopes.

Grossissement : Il s’agit de la mesure de la capacité du microscope à grossir un objet. Le grossissement d’un microscope est indiqué par un chiffre et un X. L’oculaire et l’objectif du microscope ont tous deux un aspect grossissant. Le facteur de grossissement total est déterminé en multipliant ces deux chiffres. Par exemple, si l’oculaire a un grossissement de 10X et l’objectif un grossissement de 50X, le grossissement total est de 500X.

Monoculaire : Ce type de microscope composé contient un seul oculaire. Parmi les microscopes conçus pour une utilisation à domicile, seuls les microscopes composés sont proposés avec un seul oculaire.

Microscope portable : Un appareil portable fonctionne sur batterie, ce qui vous permet de le transporter dans des endroits où il n’y a pas de prises de courant. Par exemple, vous pouvez emporter un appareil portable sur le terrain pour travailler sur des sujets qui doivent être étudiés sur place.

Résolution : Ce terme fait référence à la capacité du microscope à créer des images nettes.

Microscope à puissance unique : Un microscope à puissance unique fonctionne à un seul niveau de grossissement, par exemple 100X.

Stéréomicroscope : Un microscope stéréo contient deux oculaires, ce qui permet d’obtenir une vue tridimensionnelle de l’objet que vous étudiez. Le terme « stéréomicroscope » est souvent utilisé de manière interchangeable avec le terme « microscope de faible puissance ».

Puissance de zoom : ce terme désigne un microscope doté d’une gamme de niveaux de grossissement. Par exemple, un microscope à puissance de zoom peut être capable d’utiliser un niveau de grossissement de 60X, 100X, ou tout autre niveau intermédiaire.

thomas

Je m'appelle Thomas et je suis passionné par l'observation du monde invisible qui nous entoure. J'ai créé ce site pour vous partager mes conseils en tant qu'ancien chercheur. À travers ce blog je vous partage toutes les informations pour comparer les modèles de microscopes selon votre envie et budget.

Comparatif microscopes